AG 2020 du Club de la Presse sportive de l’Ouest

  Une année blanche qui n’affectera nullement nos projets

Pas de National de Golf en 2020 ! Les membres du comité directeur du CPSO, rassemblés sur ce cliché autour de Thomas Levet, attendent avec impatience le début septembre pour se retrouver.

Pas de National de Golf en 2020 ! Les membres du comité directeur du CPSO, rassemblés sur ce cliché autour de Thomas Levet, attendent avec impatience le début septembre pour se retrouver.

 

L’assemblée générale annuelle du Club de la Presse Sportive de l’Ouest s’est tenue le samedi 10 avril, en visioconférence compte-tenu de la crise sanitaire qui perdure. Sur les 27 membres actifs de l’association, 10 étaient présents à cette réunion.

Le président Jean-Claude Virfeu ouvrait les débats en évoquant, dans son rapport moral, la tristesse de l’année passée et les incertitudes pesant encore sur 2021.
« J’aurais aimé que nous nous retrouvions pour cette AG dans un tout autre contexte. Mais la crise sanitaire perdure et nous devons faire avec.
C’est une bien triste année 2020 que nous venons de traverser. Alors que nous avions bouclé le budget du 12e National UJSF de Golf-Trophée Audiens des Journalistes et que le tableau des engagés était plein, nous avons dû jeter l’éponge au terme d’un premier confinement et de mesures contraignantes qui ne nous permettaient pas d’organiser notre compétition les 3, 4 et 5 juin comme initialement programmé.
Nos confrères lorrains qui devaient organiser le championnat de France de pétanque n’ont pas été plus heureux et ont dû également renoncer.
C’est donc une année blanche que nous avons vécu en 2020. Année durant laquelle nous avons cependant travaillé. D’abord pour mettre en place la 12e édition finalement annulée puis pour préparer son report en 2021.
Pour cela nous n’avons pas vraiment été aidé par le groupe Barrière qui, dans un premier temps n’a pas répondu à nos premières sollicitations au mois de juin, afin de bloquer une date pour l’année suivante. Nous sommes revenus à la charge en septembre et là, après plusieurs semaines d’attente on nous a fait savoir que la seule date disponible se situait la veille de la Pentecôte, soit les 19, 20 et 21 mai. Une date qui nous privait de plusieurs sportifs de haut niveau ayant des fonctions dans le football professionnel mais également de confrères suivant les compétitions de football et de rugby.
Malgré cela nous avons le plein avec plus de 125 engagés (journalistes encartés, autres professionnels des médias, VIP, partenaires, etc.).
Jusqu’au 28 mars, malgré la reprise de la pandémie, nous espérions toujours que fin mai une éclaircie interviendrait et nous permettrait de maintenir notre National. Mais le 29, un mail de la mairie de La Baule nous signifiait « qu’en raison du contexte sanitaire ils avaient l’interdiction d’organiser des réceptions et qu’ils ne pourraient pas nous recevoir à dîner, le jeudi soir en mairie comme initialement prévu. Et deux jours plus tard, le Président de la République nous donnait le coup de grâce en annonçant un nouveau confinement et aucune reprise significative avant la mi-mai, et encore, au compte-gouttes.
Dans ces conditions, impossible de maintenir notre manifestation à la date prévue. Nous avons alors relancé le groupe Barrière pour solliciter une date de repli. La dernière semaine d’août ou la première de septembre. On nous a donné satisfaction en nous proposant les mercredi 1er, jeudi 2 et vendredi 3 septembre. Ils n’avaient de toute manière aucune autre date disponible en septembre.
Voilà où nous en sommes. Croisons toutefois les doigts afin que le plus grand nombre de personnes soient vaccinées à cette date et que de nouveaux contretemps ne viennent pas à nouveau perturber le bon déroulement de notre National…. »

Cette année blanche aura légèrement affectée les finances de l’association. A cause de toute la préparation de l’édition 2020 annulée par la suite. Ce sont des frais de déplacements à La Baule pour rencontrer le nouveau maire, les responsables de l’Hermitage et du golf, et sur différents sites pour signer des conventions avec plusieurs partenaires. Des frais incompressibles également, secrétariat, assurances, etc. Et du fait de l’annulation de la compétition de golf les adhésions à l’associations ont été limitées (32 cotisations)

Malgré cela la trésorerie du CPSO reste très saine et le rapport financier du trésorier, Christian Chéron l’a démontré. Le Club de la Presse Sportive de l’Ouest peut envisager l’avenir avec un certain optimisme.

L’AG se poursuivait avec l’ébauche de ce National de Golf programmé début septembre. Le bouclage du budget n’a pas été une mince affaire.

Suite à la crise, plusieurs gros partenaires nous ont en effet quittés. Mais d’autres sont arrivés. Nous citerons Kaufman et Broad, M2i Live Sciences. D’autres sont en cours de signature. Et dans notre budget nous avons dû effectuer certaines coupes. Des petits changements qui nous permettront d’aborder sereinement cette édition 2021 et qui n’affecteront nullement la convivialité et la haute tenue de notre manifestation.

Pas d’autre solution que d’organiser notre AG en visioconférence. Pratique sans aucune convivialité !

Pas d’autre solution que d’organiser notre AG en visioconférence. Pratique sans aucune convivialité !